Formation de pisteur secouriste fond au Entremonts

Formation continue obligatoire pour assurer chaque hiver sa mission de sécurité sur les domaines nordiques,

methode de releveage d'une victime
Téchinque de retournement d'une vcitime

Les Entremonts en Chartreuse : Le personnel de la sécurité des pistes c'est vu aussi confier d'autres missions pour en garantir sonl'exploitation Tous les skieurs connaissent les hommes en jaune, couleur symbolisant les secouristes des domaines alpins en y assurant l'entretien et la surveillance. Ces skieurs hors pair sont des professionnels aguerris aux gestes de premiers secours.

Depuis 1992, la formation des pisteurs secouristes se voit dotée d'une filière nordique. Ce diplôme, sous la tutelle du ministère de l’intérieur, a intégré les aspects inhérents à l'exploitation des centres nordiques. A l'exception des grands espaces nordiques, qui possèdent un service de piste dédié, la plupart des sites nordiques, comme celui des Entremonts en Chartreuse, ne fonctionnent que grâce à la polyvalence du personnel. Bien que le rôle principal du pisteur nordique reste l’assistance et le secours aux personnes sur les pistes, la formation y associe l'accueil du public.

 

« Vendre des badges d’accès au domaine, louer du matériel, contrôler l’accès aux pistes, assurer une partie du damage, aller à la rencontre des pratiquants et être à leur écoute, les informer sur l'état des pistes, les conseiller sur les itinéraires de randonnées raquettes, insister sur le respect des règles de sécurité, permettre la cohabitation entre les fondeurs et les randonneurs...telles sont les facettes de notre métier, explique Antoine Martin, l'un des trois pisteurs du foyer de fond des Entremonts.

 

"Une baisse sensible du nombre des pratiquants est perceptible depuis la fin des années 90. Il a fallu reconquérir les fondeurs traditionnels en proposant des itinéraires respectant l'esprit de cette discipline. Mais pour une clientèle sportive de plus en plus exigeante sur la qualité du damage, l'aménagement des pistes se révélait indispensable. L’engouement pour la randonnée en raquettes a permis aussi le développement des foyers de fond. L'arrivée de ce diplôme de pisteur, avec sa propre culture du ski de fond, a contribué à la diversification et à l'amélioration des domaines nordiques", nous confie le responsable du site nordique, Franck Gentilini.

 

Depuis 1999, pour pouvoir exercer cette activité, une formation continue d'une journée est obligatoire. Souvent appelée "recyclage", elle permet à chacun de se former aux nouvelles techniques de secourisme. Avec l'arrivée de nouveaux dispositifs tel que le DAE (Défibrillateur automatique externe), la profession a dû intégrer l'utilisation de ces appareils. Ces journées sont aussi l'occasion de partager son expérience personnelle. Pour cette session, organisé par Savoie Nordique et encadrée par des Pompiers et des maîtres pisteurs, se sont 15 secouristes option ski de fond qui se sont retrouvés au site nordique des Entremonts pour suivre ce cycle de formation continue.

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.